Medip@ss Connexion

Un Cloud en Convergence

Type d'actualités Actualités Date Le 3 juillet 2018

À l’occasion du Salon HIT 2018, le MiPih et le SIB ont annoncé leur association pour proposer « Convergence », la première offre de Cloud public santé en France.
Le MiPih et le SIB sont deux groupements d’intérêt public, acteurs majeurs dans la conception, l’intégration, le conseil, l’audit et l’hébergement de systèmes d’information. Ils accompagnent les établissements dans leurs projets d’externalisation de leurs systèmes d’information pour que chaque groupement hospitalier ait une réponse dédiée. Les deux GIP ont choisi d’associer leurs savoir-faire dans la gestion de grands projets et de partager leurs expériences d’acteurs du numérique. Ils ont ainsi monté une offre de Cloud public santé appelée « Convergence ».

GHT et RGPD

Il s’agit d’un projet « basé à la fois sur notre expérience de coopération depuis plus de 20 ans – d’où le choix du nom Convergence –, de l’hébergement et de la sécurité des données pour les établissements », explique Olivier Morice-Morand, directeur du SIB.La volonté d’aller plus loin dans cette collaboration est née de la mise en place des groupements hospitaliers de territoire qui amène l’ensemble de ces structures à se poser des questions aussi bien sur la gestion des données de santé que sur la sécurité, renforcée par le RGPD. « Il ne faut pas que ces données se retrouvent n’importe où », poursuit Olivier Morice-Morand. Le MiPih et le SIB sont les deux premiers organismes publics à avoir été agréés hébergeurs de données de santé au début des années 2010. Grâce à cette légitimité,« l’offre de services que nous allons pouvoir offrir à nos adhérents et éventuellement aux nouveaux clients est complète sur leurs différents domaines », ajoute-t-il.

Certification

« Nous savons faire de l’hébergement de données de santé très sécurisé depuis longtemps, d’où la précocité de notre agrément », explique Pierre Maggioni, directeur général du MiPih. Les datacenters de Convergence devraient donc rapidement être certifiés hébergeurs de données de santé. « Les premiers établissements seront certifiés d’ici à un mois ou deux puisque la visite du certificateur a été très bien préparée », témoigne-t-il. Les GHT ont besoin d’externaliser leurs données avec des flux importants. « Nous savons gérer les flux. Nous avons les réseaux […] et les datacenters qui permettent d’héberger de nombreuses données de manière très sécurisée. Il était donc tout naturel que, étant au service, par nos structures de coopération, de nos adhérents et de l’ensemble du public hospitalier, nous puissions leur offrir ce service mutualisé », conclut-il.

Les datacenters du SIB et du MiPih sont situés sur différents sites de France. « Nous assurons l’hébergement de données de santé sur le territoire national, indique Olivier Morice-Morand, et sommes en capacité de proposer une offre de proximité sur l’ensemble du territoire, aussi bien à Toulouse, qu’à Amiens, Rennes ou Lille et demain dans l’est de la France à différents emplacements. »
Cette plateforme technologique, innovante, construite par des acteurs déjà certifiés pour répondre à des exigences de sécurité de plus en plus fortes devient ainsi le plus grand Cloud hospitalier. Plus de 500 établissements publics et privés font déjà confiance au MiPih et au SIB.

DSIH, Par Damien Dubois,

© Copyright-2015 Mipih - Crédits Opus Conseil