Le MiPih, pour une dématérialisation maîtrisée

Type d'actualités Actualités Date Le 27 mai 2016

Un accompagnement de proximité, gage d'efficacité

Fort d’une expertise reconnue en matière de dématérialisation, le MiPih met son savoir-faire à disposition des établissements de santé tenus, depuis l’ordonnance du 26 juin 2014, de moderniser leurs processus comptables au 1er janvier 2017. La conformité de ses outils avec le protocole d’échange standard PES V2 a, à ce titre, été validée dès janvier 2015, ce qui permet aux établissements qu’il accompagne de s’inscrire dans une démarche de dématérialisation maîtrisée. Le point de vue d’Élisabeth Bouillot, responsable du département Dématique.

En quoi consistent, plus particulièrement, les interventions du MiPih auprès des établissements engagés dans des projets de dématérialisation PES V2 ?

Élisabeth Bouillot : La mise en place de la « full-démat », ou dématérialisation globale, consiste à envoyer les bordereaux dépenses et recettes signés électroniquement, ainsi que les pièces justificatives associées, via le flux PES V2. C’est donc l’occasion de revisiter les organisations en place dans les établissements en dressant, notamment, un état des lieux sur l’application des règles de production des pièces justificatives. Un exercice très utile pour assainir des pratiques parfois anciennes et sans justification réglementaire. Cet important travail préparatoire vise également à maintenir les processus pertinents tout en les valorisant afin d’y introduire les évolutions métier induites par le PES V2. Autant d’actions pour lesquelles nos équipes offrent un accompagnement de proximité, qui va au-delà de la seule conformité règlementaire : basées sur une approche constructive, les interventions du MiPih s’adaptent aux modes organisationnels propres à chaque structure pour identifier, en lien étroit avec les référents projets, des axes d’amélioration afin de gagner en agilité. Aussi les établissements de santé qui en ont bénéficié sont-ils unanimes quant à la qualité de cette collaboration, qui a su susciter une réflexion commune favorable au déploiement des projets PES V2. Correctement mise en œuvre, la « full-démat » est dès lors une démarche gagnant-gagnant pour l’ordonnateur et la trésorerie : une fois les processus adaptés, les gains de temps sont compris entre 15 et 20 %. Des bénéfices qu’accentuera la mise en place de la solution mutualisée Chorus Portail Pro (CPP 2017).

En posant des fondations solides par l’intermédiaire du PES V2, le MiPih souhaite par ailleurs simplifier le passage à la dématérialisation des hôpitaux. Quelle stratégie portez-vous ?

En effet, en tant qu’acteur de la coopération hospitalière, le MiPih se donne pour mission de moderniser les SIH de ses adhérents. La dématérialisation est ici source de valeur ajoutée : on estime en effet que les établissements publics de santé manipulent, chaque année, plus de 200 millions de feuilles papier dans le cadre des échanges avec le comptable. Encore faudrait-il pouvoir s’appuyer sur des solutions pertinentes ! Le MiPih a donc capitalisé sur son expérience pour développer des outils communicants, conçus au plus près des utilisateurs et offrant des fonctionnalités simples et efficaces pour faciliter l’acquisition et la consultation de documents métiers numérisés. Une offre unique et complète, qui couvre les domaines  – Patients, Approvisionnement, Logistique, Finances et Ressources Humaines. Les établissements de santé ont ici tout à gagner puisque, grâce à ces solutions orientées vers les utilisateurs et à un accompagnement de proximité, la dématérialisation pilotée par le MiPih est pour eux gage d’efficacité !

© Copyright-2015 Mipih - Crédits Opus Conseil